Navigate / search

Château des Singes

Ce matin nous avons roulé jusqu’à un petit village dans la campagne, et nous nous sommes garés loin du château. Nous finissions le chemin à pieds, pour être discrets. Nous sommes maintenant devant l’entrée, prêts à profiter de la visite. Mais pour une fois, ce n’est pas cette visite que nous allons vous raconter, mais son histoire récente.

Nous avons visité ce château il y a plusieurs mois, et comme toujours nous avons patienté avant de publier des photos. Nous le savons, dès que l’on met des photos en ligne, on envoie des hordes de visiteurs à la recherche de l’adresse. Parmi ces visiteurs, il y a certes des gens passionnés d’histoire ou d’exploration, mais il y a d’autres catégories plus nuisibles...

Ainsi, à l’instar de tout bon "spot d’urbex", le Château des Singes est devenu très connu, trop connu. Il attire donc des visiteurs, trop de visiteurs. Les premiers signes ne trompent pas : d’abord on constate que de petits objets disparaissent, puis du mobilier. Ensuite on voit passer de plus en plus de photos des lieux, et on découvre que les tapisseries de ce château du 17ème ont été lacérées de coups de couteau. Quand on y regarde de plus près, on peut même observer l’incontinence dont certains font preuve. A peine rentrés chez eux, les photos sont déjà sur les réseaux sociaux. C’est à se demander s’il ne faudra pas bientôt traiter les photos dans la voiture, garés devant le lieu que l’on vient de visiter, pour les publier avant d’en partir. Il faut montrer qu’on a fait ce spot et qu’on l’a fait avant un tel ou un tel. Et puis, nec plus ultra, on envoie un message à d’autres groupes pour leur dire "alors, j’ai fait un "spot" que vous avez pas fait ! ".

Voilà aujourd’hui le schéma type de l’évolution d’un lieu à la mode...
Dans ce Château, on voit donc se succéder des visiteurs tous moins discrets les uns que les autres. On se gare juste devant l’entrée, à plusieurs voitures, on y pique-nique, on y fait la fête, et on appelle ça Urbex. Le résultat ? C’est d’une part une foule de photos qui mettent en scène des "modèles" souvent des potiches exposées, ou plutôt étalées au milieu d’un décor, qui se suffit à lui-même. On frôle le ridicule, quand on ne nage pas dans l’obscène ou le vulgaire. Certains couples photographe / modèle tirent leur épingle du jeu, mais dans le brouhaha photographique général on ne les voit plus.

On a juste envie de fermer toutes les fenêtres internet qui nous montrent ce château.
Et puis un jour, la fenêtre s’ouvre à nouveau et nous montre un nouveau visage de ce Château, celui d’un terrain de jeu des graffeurs. Et à ce moment, la foule des visiteurs qui concouraient pour le-prix-du nuisible-le-moins-discret s’émeut, et s’indigne... Alors un petit groupe agacé de la situation se munit de pinceaux et de pots de peinture, et retourne sur place pour effacer les méfaits des tagueurs. Chacun se félicite de cette action et de la beauté retrouvée des lieux, et pendant quelques jours tout le monde s’accorde à dire qu’il faut protéger les lieux pour que ça ne se reproduise plus. Quelques jours de répit pour le Château, quelques jours avant que le balais d’importuns ne reprenne, que les tags ne réapparaissent et que le Château soit mis sous surveillance...

Aujourd’hui nous publions nos photos de ce lieu magnifique, et malheureusement nous sommes convaincus d’une chose, ce château finira rapidement dans notre album "avant / après", comme tant d’autres lieux victimes de leur succès, et de quelques indélicats.

Note de dernière minute : Il semble selon plusieurs sources que le château a été racheté en vue d’une rénovation. Un gardien serait même sur place. Nous ne manquerons pas de suivre la rénovation de près.

Retrouvez l'intégralité des photos dans la galerie

22 commentaires

kondé

Et vous êtes content de contribuer à ça ? Ayez la descence de ne pas publier les photos extérieures. A votre place j’aurai peur de me retrouver avec un procès. Si l’on prouve que vous êtes a l’origine des pillages suite a la publication de vos photos...
Finalement vous êtes des collabos de ces casseurs et vous en êtes fiers....

Vous êtes pitoyables, assumerez-vous mon commentaire sur votre site ? Je n’en suis pas convaincu tout comme vous n’assumez pas contribuer a tout cela...

Seth

Plusieurs remarques me viennent à l’esprit. Pour commencer, je ne vois pas en quoi nous devons assumer VOTRE commentaire sur notre site. Nous le publions, mais c’est à vous de l’assumer.
J’ai du mal à comprendre pourquoi vous semblez si rageux, malpoli, accusateur et dans l’affirmative de chose nous concernant alors que nous ne nous connaissons pas...
Si toutefois vous voulez avoir une discussions courtoise et constructive nous sommes à votre écoute.

Pat

Bonsoir,
Je suis un récent amateur d’urbanex, j’aimerais apporter une petite contibution originale à votre site.
Merci de votre acceuil

Seth

@Pat : Notre site n’est pas collaboratif, nous ne publions pas de photos qui ne proviennent pas de l’équipe.

@Kondé : Je vois que finalement c’est surement vous qui n’assumez pas ce que vous dites. Je me doutais bien que derrière un commentaire aussi rageux que mal documenté il n’y aurait rien d’autre. Tant pis.

Sixpack

Superbe lieu et magnifique reportage !!

Certaines photos font quand même froid dans le dos !!

Azaël

J’y suis allée deux fois cette année, la première j’ai été déçu tellement ça à été dégradé, la deuxième carrément choqué. Plein de chose on encore disparu, été déplacé (le meuble à tiroir est dispersé partout dans le château) et aussi fortement dégradé.

Yoshimi-Paris

Bonjour,
J’y suis retournée après un an il y a à peine dix jours.
Je n’ai vu personne, en revanche en un an le château s’est terriblement dégradé et des vandales sont venu casser presque tous les carreaux, du château, des écuries et du bureau (qui a été mis à sac).
Une des pièces est complètement désossée (par des pilleurs).
Des gendarmes sont déjà passés pour chasser des graffeurs mais les photographes n’ont pas été "tancés" ....et ont donc pu rester, ne faisant rien de mal et ne dégradant rien.
J’ai donc refait un tour et à l’étage j’ai été effarée du saccage qui a été fait dans les dernières traces de vie qui y restaient encore.
le meuble de fiche a été volé mais tout les papiers éparpillés dans toute la pièce. les tiroirs, je les ai retrouvé éparpillés également un petit peu partout dans le château et même dans les hautes herbes du domaine ..
En ce qui concerne les traces fraîches de camion ... la grille à vache à été démontée pour être jetée dans les hautes herbes et permettre à un camion de passer.
Je ne comprends pas comment des camions ou camionnettes peuvent ainsi entrer sans dévoiler leur présence face aux voisins.
J’aimerais tant voir ce château revivre.

ALEX

Bonjour a tous !
Je ne connaissais pas ce chateau et j ai du mal a croire en effet qu on puisse laisser a tel monument tomber dans un tel etat de delabrement..
Neanmoins, puisque nombreux semblent etre ceux qui partagent mon avis, et qui connaissent, eux, l emplacement de ce batiment, pourquoi ne rien faire ?? Il existe des moyens pour arreter un tel saccage !
Le deplorer, c est bien ! L arreter, c est beaucoup mieux !
Pourquoi ne pas tenter de reunir les volontes et les forces de chacun pour intervenir ??
C est un lourd travail, c est certain ! Mais chaque jour des gens se battent contre tous et tout pour sauver une chapelle, un chateau, un site.. Celui-ci semble largement meriter qu on se batte pour lui !!
Qu en pensez-vous ? Qui se sent pret a agir et non seulement deplorer ??
J attends vos idees sur la question..

Seth

A priori le château a été racheté, et des travaux devraient commencer sous peu :)

Anonyme

merci pour les photos mais aujourd hui le chateau n ’est plus abandonne donc vous pouvez le sortir de urbex car il y a un gardien a demeure qui verbalisera les intrus

Laisser un commentaire

Utilisez Gravatar pour que votre avatar s'affiche automatiquement.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

name

email (not published)

website

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.