Navigate / search

Le Château Qui Fume

Les herbes sont hautes et humides en cette matinée hivernale. Devant nous se déroule une scène qui peut fait sourire. Nous voyons de temps à autres une tête dépasser de l’herbe. C’est celle d’un collègue explorateur très discret et prudent qui ouvre la marche. Nous essayons de sauter dans ses pas pour rester au sec, mais c’est mission impossible. C’est donc trempés jusqu’à mi-cuisses que nous arrivons au pied du Château.

« La première fois que je suis venu, il y avait de la fumée qui sortait par la cheminée de la maison du gardien ». Et bien nous voilà prévenus, il faudra faire attention à tout, et s’attendre à être dérangés pendant l’exploration. Même si aujourd’hui nous ne voyons pas de fumée, le salon de jardin et les vélos dans la cour sont assez d’indices pour se douter de la présence de quelqu’un.

Nous entamons donc cette visite dans un silence solennel, en évitant les fenêtres qui donnent sur la cour. Les pièces du bas sont immenses et peu meublées, ce qui renforce cette impression d’immensité. Les parquets et boiseries sont en parfait état, le mobilier est magnifique. Le lieu semble vierge de toute mise en scène, il est simplement « dans son jus », et voilà bien longtemps que cela ne nous était pas arrivé.

Nous refermons chaque porte qui était fermée, et prenons bien garde de ne rien déplacer. Si l’intérieur est en si bon état c’est surement que quelqu’un passe régulièrement, et nous ne voulons laisser aucun indice indiquant que le lieu pourrait être visité. La surprise du jour se situe tout au bout de cet enchainement de longues pièces, derrière une petite porte qui débouche sur une vieille cuisine. Dans cette cuisine une autre petite porte ouvre sur la chapelle privée. Nous entrons par l’arrière de l’autel. Cette chapelle est intacte elle aussi et nous y passons un moment, dans un calme reposant.

Quelque chose nous ennuie cependant, d’ici nous n’avons aucune vue sur les accès au château, et nous ne pouvons pas surveiller les allées-et-venues du gardien. Nous repassons donc dans la partie principale, et contemplons le magnifique escalier surplombé par un lustre peu commun. Les étages sont moins intéressants que le rez-de-chaussée et nous y passons moins de temps.

Avant de repartir nous faisons une dernière halte dans cet escalier majestueux, puis nous quittons les lieux comme nous sommes arrivés, dans les traces furtives de notre partenaire d’exploration du jour.

Retrouvez l'intégralité des photos dans la galerie

3 commentaires

M&M’s

j’ai un coup de cœur pour ce château, j’espère qu’il restera gardé pour qu’il reste conserver, et aussi sa rajoute une petite pointe d’adrénaline pour la visite.

M. Ouistiti

Il est de plus en plus difficile de trouver des sites qui n’ont pas été saccagés et/ou couvert de tag.

Cette visite fait envie !

anonyme 1

bonjour ce magnifique lieu est - il en Normandie ?

Laisser un commentaire

Utilisez Gravatar pour que votre avatar s'affiche automatiquement.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

name

email (not published)

website

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.