Navigate / search

HF6

Soit nous avons perdu l’habitude des sites industriels, soit celui-là est vraiment bien protégé. Voilà un bon moment que nous tournons autour du terrain, et aucun accès simple ne se profile. Nous sommes surement rouillés. Il faut dire qu’avec tous ces châteaux abandonnés que nous avons visités, il y a longtemps que nous n’avons pas mis les pieds dans une usine, et aujourd’hui nous visitons le HF6.

Après un passage quelque peu acrobatique et la traversée d’une zone remplie de cuves contenant des produits hautement corrosifs, nous sommes enfin dans l’enceinte. Il n’y a pas à dire, "l’indus" c’est quand même autre chose que les manoirs abandonnés. Le vent souffle très fort et malgré un soleil radieux nous n’arrivons pas à nous réchauffer.
Nous remontons maintenant le long d’une ancienne voie ferrée en longeant les herbes hautes. Nous ne savons pas s’il y a des patrouilles sur le site, mais à l’entrée principale nous avons vu des gardes, alors autant rester discrets. Au bout de quelques centaines de mètres le haut fourneau qui avait disparu derrière des bâtiments plus proches réapparaît. Il est immense, majestueux. Ce géant d’acier a été mis à l’arrêt il y a peu de temps, et il n’attend que nous. Nous nous frayons un chemin à travers le dédale de plateformes de tuyaux et de câbles, jusqu’au pied de l’escalier principal. Débute alors une longue, très longue ascension, jusqu’à la plateforme la plus haute.

D’ici nous voyons toute la vallée. La vue est magnifique. Le vent n’a pas faibli, au contraire, et il est très difficile de se tenir au bord de la plateforme pour prendre des photos. Nous entendons alors du bruit quelques mètres en dessous. Nous nous immobilisons quelques secondes, avant de voir qu’il s’agit de deux explorateurs, qui comme nous, sont venus contempler la région depuis les hauteurs du fourneau. Ils sont Hollandais et pour une fois la discussion ne s’engage pas. Nous voyons arriver au loin une voiture de patrouille qui semble faire tout le tour du site. A quatre nous sommes bien trop visibles, nous décidons donc de redescendre vers les plateformes inférieures pour nous mettre à l’abri. Au fur et à mesure de la descente nous pouvons suivre la patrouille.

L’inspection est plus que sommaire, le véhicule marque quelques fois un arrêt mais personne n’en descend. Nous continuons donc l’exploration de ce site immense. Nous arrivons dans une partie du site qui est encore en activité, aucun doute là-dessus avec cette fumée épaisse qui s’échappe de ces énormes tuyaux. Nous entamons un demi-tour pour nous éloigner de cette zone. Après cette longue journée d’exploration, nous décidons de faire une autre ascension pour aller profiter du coucher de soleil. Le vent souffle toujours, mais le spectacle est magnifique, enfin pour les amateurs de paysages industriels bien sûr...

Retrouvez l'intégralité des photos dans la galerie

3 commentaires

Ana Mikkeller

Beau reportage ! Et côté photos, merci, on est vraiment gâtés :-)

zehouilleure

Un grand classique de l’urbex industriel Belge. Vraiment impressionnant, avec votre vision, c’est toujours appréciable.

seth

Merci :) c’était un régal à visiter

Laisser un commentaire

Utilisez Gravatar pour que votre avatar s'affiche automatiquement.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

name

email (not published)

website

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.