Navigate / search

Les Arêtes De Poisson

De nombreuses villes dans le monde abritent des souterrains, des carrières ou des réseaux divers. Les plus célèbres sont sans doute les catacombes de Paris. D’autres villes abritent des merveilles cachées, comme Lyon, qui possède un réseau de souterrains dont les caractéristiques sont uniques au monde, les « Arêtes De Poissons », appelées aussi les « ADP ». Leur nom vient de leur architecture étonnante, une galerie principale de 156 mètres de long débutant sur le plateau de la Croix-Rousse et se terminant au bord du Rhône, et 32 galeries réparties de part et d’autre de ce tunnel de façon symétrique. Ce schéma rappelle un squelette de poisson.

Peu de Lyonnais connaissent l’existence de ces souterrains, même ceux dont les maisons se situent juste au-dessus. En tant qu’explorateurs urbains intéressés par le milieu cataphile, nous avions connaissance de ces arêtes de poissons mais nous n’y avions jamais eu accès. C’est une rencontre sympathique qui nous donne l’occasion de nous pencher sur ce trésor du patrimoine Lyonnais. Nous descendons guidés par Walid Nazim, un Lyonnais qui connaît le réseau dans ses moindres recoins.

Avant de descendre nous nous sommes bien sûr documentés. Enfin nous avons essayé et nous avons eu la désagréable surprise de nous rendre compte qu’il n’existait pas beaucoup de documentation sur les ADP. Il faut donc chercher les informations sur des sites de passionnés. Rapidement nous comprenons que nous ne trouverons pas d’autres explications que la courte version fournie par le service archéologique de la ville de Lyon. Tout ce que nous lisons n’est que supposition, il faudra faire avec.
Le réseau aurait été créé au 16eme siècle à des fins militaires. En effet le roi Charles IX ayant fait construire la citadelle Saint-Sébastien pour surveiller les Lyonnais, il aurait également ordonné la construction de ces souterrains pour permettre d’acheminer armes et vivres en cas d’insurrection. Une fois la citadelle détruite, les souterrains seraient restés.

Nous sommes en train de nous remémorer ces lectures quand notre guide se présente à nous. Nous quittons le bruit de la nuit Lyonnaise pour nous enfoncer dans les entrailles de la colline de Croix-Rousse…
Nous arrivons dans un premier tunnel, entièrement bétonné. Selon les sources officielles, la ville a consolidé les ADP après leur découverte en 1960, afin d’éviter tout affaissement. Il reste aujourd’hui très peu de parties dans lesquelles la maçonnerie d’origine est apparente et c’est bien dommage. Walid nous emmène dans l’une des nombreuses arêtes qui n’a pas été bétonnée. Nous admirons le travail précis et régulier, les voûtes solides et une volonté manifeste de rendre l’ensemble esthétique.

Au fur et à mesure de notre visite Walid nous raconte l’histoire, nous montrant certains détails, comme ces soit disant traces de mains d’enfants dans les enduits d’époque. Il nous emmène dans les endroits les plus intéressants. Les lieux ont bien changé depuis leur construction, mais il reste quelques endroits vierges de toute modification. Nous sommes surpris par la hauteur des puits qui remontent à la surface assez régulièrement et par leur nombre. Nous nous rappelons alors de ce que nous avons lu sur la thèse officielle et nous prenons conscience que certains détails clochent.
Comment un réseau si étendu et si travaillé aurait-il pu être construit à l’insu des Lyonnais ?
Comment aurait-il pu avoir une fonction de stockage de munitions puisqu’il n’y a que des galeries et peu de salles ?
Pourquoi certaines parties ont-elles été murées et d’autres laissées intactes ?

Notre guide nous explique que des ossements ont été découverts dans l’une des arêtes dans les années 60, mais rapidement murés et laissés sur place. Les sources officielles réfutent pourtant cette information, mais notre guide dit avoir des preuves. Il nous amène alors à réfléchir sur les origines de cet ouvrage, sa fonction et plus nous y pensons moins nous pouvons croire la version donnée par la ville de Lyon.

Nous aimerions en savoir beaucoup plus, mais nous devrons patienter encore un peu, Walid termine actuellement un livre sur les arêtes de poisson dans lequel il apportera des éléments clés pour comprendre leur vraie origine.

Pour tenter d’en apprendre un peu plus en attendant la sortie du livre, nous rencontrons le journaliste Lyonnais Jean-Luc Chavent, auteur de plusieurs livres sur les ADP. La courte conversation que nous avons avec lui nous confirme qu’il y a quelque chose de sombre autour de ce réseau et que le sujet fâche. Certaines archives seraient manquantes, rendant impossible tout travail de recherche. Fait malheureux ou acte volontaire ?

Nous n’en dirons pas plus pour le moment, mais nous vous préviendrons de la sortie du livre de Walid. Vous y retrouverez certaines de nos photos des ADP non publiées sur urbex.me. Vous pouvez maintenant vous rendre dans la galerie photo pour vivre cette visite passionnante.

Vous pouvez vous procurer le livre L’énigme des Arêtes De Poisson de Walid Nazim dans la Boutique Urbex.Me.

Retrouvez l'intégralité des photos dans la galerie

22 commentaires

Tony

- Ce sujet, bien qu épineux, est vraiment fort sympathique !

- Vous n avez pas craint de vous perdre, malgré la présence de votre guide ?

- Photo 7 & 8 : Des explications peut-être ?

- Cette nouvelle catégorie Sous Terre laisse présager de futurs spots similaires : A quand Les Catacombes ?

- En tous cas une bien belle série, Félicitations et un grand MERCI à ce cher Walid !

Seth

Il est impossible de se perdre dans les ADP, le réseau ne fait que 1600 metres de développé et vu qu il est constamment en pente il est facile de retrouver la sortie.

photo 7 et 8 :
Ce sont des sculptures dans les parties non maçonnées, il y en a toute une galerie dans ce style

Pour ce qui est de cette nouvelle catégorie sous terre oui il y aura d autres visites. Nous avons déjà fait d autres réseaux, et d autres endroits sous terre, à suivre bientot :)

Mealin

Quel chance vous avez eut ! La dernière fois que je suis allez à Lyon je n ai trouvé personne qui connaissais ces souterrains et encore moins à croire qu il y ait des parties inondées... bref les Lyonnais sont nombreux à ignorer ce qu il y a sous leurs pieds en effet !

LilRbxTcg

N y aurait-il pas comme une odeur fétide régnant dans ces souterrains, qui reviendrait régulièrement ? (au hasard de manière annuelle...)

Belle explo et quelle prose !

LilRbxTcg

Seth

Lil je ne vois pas ou tu veux en venir ?

LilRbxTcg

J avais pensé à une odeur de poisson putréfié... :D

LilRbxTcg

Jo

tres tres belle photos !
parmis les plus belles que j ai vu sur les ADP et j en ai vu !

Seth

Merci :P

Tony

Les Arêtes De Poisson, Un sujet qui a faillit être posté le 1er Avril...

teukiwalki

Il faut savoir qu une partie des arrêtes sera détruite par le nouveau tunnel sous croix rousse...

Laisser un commentaire

Utilisez Gravatar pour que votre avatar s'affiche automatiquement.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

name

email (not published)

website

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.