Navigate / search

La Maison du Baron Rouge

En matière de manque de discrétion, on reproche souvent aux Hollandais et aux Anglais de mettre le bordel hors de chez eux, surtout en Belgique ou en France. Ce matin, c’est pourtant bien des locaux qui vont abréger notre visite, précipitant notre départ pour éviter des ennuis avec le voisinage et les forces de l’ordre.

Nous sommes garés à plusieurs centaines de mètres de cette maison bourgeoise que nous venons explorer. Alors que nous remontons discrètement le chemin de terre, nous remarquons quelques voisins qui jettent un œil dans notre direction. L’endroit est réputé sensible dans le milieu des explorateurs urbains, nous sommes en train de comprendre pourquoi. Nous choisissons donc de prendre un autre chemin, même s’il est plus difficile. Nous voilà maintenant devant la maison, à l’abri des regards, et nous le resterons tant que nous ne serons pas dans les étages. Nous remarquons rapidement l’accès que nous allons utiliser. Il est discret et sans traces, comme d’habitude.

Ce petit échauffement nous ayant mis en jambes, nous nous lançons dans l’exploration de la maison du Baron Rouge. Pour notre plus grand bonheur, tous les petits objets qui font le charme de cet endroit sont toujours là. Les voleurs ne sont pas encore passés. Le casque rouge sorti d’un autre temps fait face aux bottes de cavalerie, surplombées elles-mêmes par une vieille partition de musique et quelques figurines militaires. Dans la cuisine nous trouvons des restes de maquettes en bois, et ce qui vaut surement l’appellation de la maison, la maquette d’une Formule 1 Ferrari.

Nous pourrions y passer des heures, si seulement un tapage dérangeant ne se faisait entendre à l’extérieur. Il s’agit, à priori, d’un groupe d’explorateurs "locaux". Ils tournent autour de la maison pour trouver un accès, qu’ils ont visiblement du mal à localiser. Leur timbre de voix évoluant vers le haut avec leur agacement, nous espérons qu’ils vont le trouver cet accès ! Quelques minutes plus tard, n’ayant pas trouvé à entrer proprement, ils prennent une décision malheureusement de plus en plus à la mode, et forcent lourdement la porte d’entrée. Nous venons d’assister à une effraction. Dès ce moment, nous n’avons pas d’autre choix que de partir. Si la police vient nous serons accusés, comme eux, d’avoir cassé cette porte. Nous repartons donc rapidement, et en redescendant notre chemin nous trouvons le véhicule des indélicats, garé sur la propriété. "Cohérent avec leur mode opératoire" pensons-nous en nous éloignant des cris qui sortent de la maison abandonnée.

Plus tard nous apprendrons via les réseaux sociaux que la police est intervenue sur l’appel d’un voisin et que les lieux ont été bien refermés. Nous avons eu de la chance de ne pas être pris ce jour-là.

Retrouvez l'intégralité des photos dans la galerie

15 commentaires

Seth

Quand il s’agit de maisons il est très difficile de remonter l’histoire, il n’y a généralement pas d’écrits, tout au plus quelques "légendes" qui brouillent encore les recherches. Parfois on trouve des correspondances sur place dans lesquelles on devine le drame qui a conduit à l’abandon de la maison. Pour celle-ci ça n’est pas le cas, et ça reste un mystère... Si tu souhaites parler un peu exploration et avoir quelques conseils pour bien débuter n’hésite pas à nous contacter par mail : contact@urbex.me

lucie

jean- claude... comment dire.......il n’y a rien de rassurant a lire tes propos, bien au contraire ..., me suis faite attrapée une fois(pour un oubli de capuche afin de cacher la couleur plutôt pétante de mes cheveux ds la tour du Miranda...faut le faire !), je me suis faite tirer le portrait par les autorités avec menace d’amende et/ou trib au cas ou il me prendrai l’envie de le visiter de nouveau...un ami s’est prit 3 amendes en une journée ( il est pas fan de la discrétion comme toi), d’autres se voient comparaître au tribunal, les petits nouveaux vont appliquer ce que tu dis et tu leurs rendras pas service ...alors stop arrêtes de dire n’importe quoi ... ce genre de comportement n’amène rien de bon...les autorités se durcissent, les accès sont murés...ce qui ne simplifie la tache a personne...a toi comme a nous !

ed

Je trouve ça vraiment intriguant et fascinant de figer le passé ainsi...
Néanmois en regardant les photos de la maison du baron rouge je me demandais pourquoi il y avait le reflet d’un homme ressemblant à un de nos anciens présidents dans le miroir de la salle à manger ?

Seth

Bonjour Ed, hors contexte il est vrai que ça peut surprendre... il s’agit en fait d’une note d’humour que nous avons ajoutée au moment ou cet ancien président défrayait la chronique après s’être incrusté sur une fameuse photo lors de la marche "Charlie Hebdo". Nous avions donc incrusté nous aussi son image pour répondre à tous les détournements qui fleurissaient sur internet.

Balarde

Salut les gars,
Bon boulot comme d’habitude. Le comportement de ces parasites (j’assume le terme), ne vient qu’apporter une image nuisible aux véritables pratiquants de l’URBEX. Et ce aussi bien auprès des forces de l’ordre, gardiens qu’auprès du grand public. Je ne vais pas revenir sur ce qui a été déjà répété un bon nombre de fois mais arrêtez de croire que vous ne risquez rien à vous faire contrôler. Effectivement ça peut passer crème comme au contraire finir en amende, ou plus, si vous tombez sur un nerveux de service.
Enfin bref, bon boulot, A +

Laisser un commentaire

Utilisez Gravatar pour que votre avatar s'affiche automatiquement.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

name

email (not published)

website

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.